Accueil » Petite retraite : Manuel Valls a entendu la voix des Radicaux de Gauche

L’effort pour réaliser les 50 milliards d’économie ne doit pas toucher les petites retraites. C’est le message porté par Roger-Gérard Schwartzenberg, président du groupe RRDP à l’Assemblée Nationale, et visiblement entendu. « Il est positif que Manuel Valls donne une suite favorable à notre demande visant à exonérer du gel les petites retraites et annonce une prochaine « mesure forte » pour les retraités modestes. »

Toutefois, il ne pourra pas s’agir réellement d’une « mesure forte » si le niveau retenu pour la définition d’une petite retraite équivaut seulement à une pension de 800 à 900 euros par mois. Même le seuil de pauvreté se situe à un niveau supérieur à cette fourchette de 800 à 900 euros et s’établit à 977 euros par mois. Il est donc nécessaire d’atteindre au minimum ce niveau pour définir une petite retraite exemptée du gel et très souhaitable d’aller au-delà vers un seuil qui se situerait entre 1000 et 1200 euros par mois.

N’oublions pas que les retraités modestes doivent économiser sur tout et parfois sur le nécessaire : l’alimentation, le chauffage, les soins médicaux. Il importe donc que leur pouvoir d’achat ne soit pas réduit par une mesure de gel de leurs pensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.