Budget primitif 2018 – Intervention d’Honoré Puil

Madame la Maire,
Mes chers collègues,
Le budget primitif présenté aujourd’hui, s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris en début de mandature par notre majorité. Il est dans la continuité et en même temps il a cette exigence de soigner toujours davantage ce que nous donnons à nos concitoyens. Nous trouvons la marque de la volonté du conseil municipal de préparer l’avenir par la conduite de politiques fortes.
Il est la traduction concrète des ambitions qui sont les nôtres pour notre territoire. Il est marqué par une double ambition :
D’une part, celle de la sobriété dans le fonctionnement de notre administration, tout en maintenant un service public de qualité et de proximité.
D’autre part, il poursuit une véritable ambition en matière d’investissement (soit 92.25 M € dont 80.03 M€ pour les seules dépenses d’équipement en hausse de 18 % par rapport en 2017) stimulé notamment par la mise en œuvre du programme de renouvellement urbain soutenu dans le cadre de l’ANRU….même si la mise en œuvre de ce programme (en lien avec la métropole) peut s’avérer plus difficile compte tenu des difficultés que rencontrent actuellement les bailleurs sociaux à dessiner leur avenir.
Il s’agit là d’une grande priorité de la ville de Rennes, pour maintenir le dynamisme de notre territoire.
Ainsi si notre collectivité est aujourd’hui en mesure de continuer à progresser, à investir et à innover, nous le devons à sa gestion responsable et volontariste mais non moins ambitieuse, qui a prévalu ces derniers temps. Rappelons également, qu’il s’inscrit dans un nouveau contexte financier, les concours financiers de l’Etat ne baisseront pas comme s’y est engagé le président de la république, mais le plafonnement des dépenses de fonctionnement sera limité à 1,2 % par an.
Malgré un contexte exigeant et avec une approche rigoureuse et raisonnable, ce budget traduit la volonté, de maintenir comme je l’ai dit précédemment à un haut niveau d’investissements pour le développement durable de notre territoire, sans sollicitation supplémentaire du contribuable rennais.
Effectivement, Les taux d’imposition sur la fiscalité locale vont rester stables. Il s’agit bien là d’un choix fort de notre majorité. Cette stabilité fiscale n’est pas qu’un argument politique, elle est source de confiance pour le tissu économique et bien sûr une source de sécurité financière pour les rennais.
Notre groupe trouve dans ce budget différents motifs de satisfaction :
D’abord dans le renforcement du soutien aux actions de la petite enfance et à la politique éducative et à la jeunesse. Saluons le fait que notre ville ait fait le choix du retour à 4.5 jours pour le temps scolaire alors même que d’autres territoires, ont quant à eux, fait le choix du retour aux 4 jours pour raisons budgétaires. Cette possibilité qui est donnée aux communes de revenir à la semaine des 4 jours est à notre sens totalement contre-productif pour certains enfants. En effet, cette demi-journée initialement destinée aux loisirs, permettait aux enfants issus de familles à revenus modestes de bénéficier des « mêmes » avantages que leurs camarades plus favorisés. Bénéficier d’un temps de loisirs dans le cadre scolaire permet un épanouissement, un développement personnel plus qu’indéniable pour ces enfants que nulles politiques budgétaires ne devaient venir entraver. En tout cas, c’est cette vision que notre ville a choisi de porter car ce que ces enfants gagnent en épanouissement personnel, la ville gagne en taux de réussite scolaire. Comme vous le savez sûrement un élève épanouie dans ses études multiplie ses chances de réussite scolaire.

Le soutien qui est accordé à la promotion de la citoyenneté européenne est un autre signe fort, via par exemple une subvention de 10 000 € pour la Maison de l’Europe de Rennes et de Haute Bretagne. Le développement de la citoyenneté doit être une de nos préoccupations constantes. 

Ensuite, la prise en compte de la vie quotidienne des Rennais et des Rennaises. Comme la volonté de les associer à la préparation des décisions avec les actions engagées en matière de démocratie locale. Ce budget consacre également une part importante à la culture, Je pense à toutes les structures qui œuvrent à la démocratisation de la culture.
Je pense aussi à la pratique sportive qui est un des maillons essentiels pour la santé des Rennais et pour tisser du lien social. 
Plus largement, notre soutien envers le tissu associatif est clairement exprimé, en maintenant au même niveau les subventions à destination de ce secteur si central dans l’animation du vivre ensemble. La vie associative demeure un point d’ancrage fort et une réelle école de citoyenneté.
Une politique toutefois mériterait, très certainement, un soutien plus ample. Il s’agit des actions concernant la laïcité. C’est le point de vue de notre groupe. Un travail considérable a été mené depuis le début de mandat par le comité consultatif laïcité. Des actions sont conduites. Elles mériteraient d’être mieux soutenues et au-delà de la provision de 15629 euros inscrites au budget au titre de 2018. Cette provision apparait d’ailleurs bien modeste arrivant en troisième ligne après les subventions, tout à fait avantageuses, elles, au centre culturel Avicenne et au Centre Culturel Bouddhique. Pour 2019, nous devrons absolument faire plus ! C’est indispensable.
Nous souhaitons aussi profiter de cette intervention pour réaffirmer toute notre solidarité avec le Planning Familial. Cette solidarité s’exprime tout à la fois par le soutien financier que la ville de Rennes lui apporte avec une provision de 19 305 euros mais aussi et bien entendu par le soutien moral qui est le nôtre lorsqu’une association d’utilité publique se voit attaquer par le fanatisme de certains de nos concitoyens. L’attaque innommable dont a fait l’objet le Planning Familial le 18 Janvier dernier par des militants anti-IVG aveuglés par leur obscurantisme et dont le but non dissimulé est clairement de remettre en cause la liberté des femmes de disposer sereinement de leur corps, montre à quel point il est important de défendre nos valeurs républicaines sans relâche. Les notions de « liberté » et « égalité » sont l’essence de notre République, c’est pourquoi, nous, la ville de Rennes continuerons le combat pour l’égalité et l’émancipation de la femme dans l’espace public mais aussi privé.
Il y a d’autres motifs de satisfaction. La Ville est la maîtrise de la consommation énergétique. Notamment à travers notre soutien envers « l’agence locale de l’énergie et du climat du pays de Rennes » (d’une provision qui s’élève à 32 800 euros). Il s’agit d’un pragmatisme qui allie soutien à l’économie locale et préoccupation écologique.
Pour conclure, ce budget démontre l’attachement de notre conseil municipal à une gestion responsable des finances publiques. Il allie également efficacité et proximité, solidarité et innovation, pour une ville qui bâtit l’avenir, tout en s’assurant que tous ses habitants puissent en bénéficier.
C’est pourquoi nous voterons ce budget.

Honoré PUIL

Laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookCheck Our Feed