Session des 30 et 1er juin 2016 : Intervention de Sylvie ARGAT-BOURIOT sur l’orientation du schéma directeur immobilier des lycées

Monsieur le Président,

Mesdames, messieurs,

Comme vous l’avez rappelé Monsieur le Président, dans votre déclaration commune avec Monsieur le Recteur d’Académie, « l’Education nationale et la Région Bretagne exercent des compétences partagées et complémentaires pour assurer l’éducation, le développement culturel et l’insertion professionnelle des jeunes bretonnes et bretons ».

Il est vrai que depuis les lois de décentralisations, les régions se sont vu confier tout d’abord la gestion du patrimoine immobilier des lycées, notamment l’entretien, la rénovation et la construction des bâtiments.

Notre région y consacre près de 80 millions chaque année, affirmant ainsi son attachement au développement du service public de l’Education nationale.

Aujourd’hui, apparaît la nécessité de respecter les normes de mises en conformité des bâtiments (sécurité incendie, accessibilité, énergie..) , de s’adapter aux besoins pédagogiques et d’améliorer le bien-être des usagers et ceci tout en répondant à nos ambitions politiques régionales.

Equation complexe qui nécessite l’élaboration d’un schéma directeur immobilier des lycées publics en s’appuyant sur une large concertation des corps concernés (chefs d’établissements, gestionnaires, enseignants, éducateurs, personnel….).

L’analyse des besoins après l’exploitation d’un état des lieux de l’ensemble du patrimoine conduira à fixer des priorités et à hiérarchiser les réponses.

Notre Groupe politique ne peut qu’approuver la volonté de la Région de porter des ambitions en matière de Politique éducative, notamment à travers Le schéma directeur immobilier des lycées, qui repose sur 6 axes :

– Le Développement économique             -La Formation

-La Vitalité Culturelle                               -La transition énergétique

– l’Egalité territoriale                                 – TIC (Technologie d’Information et Communication)

Le Schéma Directeur Immobilier, a pour objectif d’adapter le cadre bâti des lycées aux évolutions des formations mais aussi et surtout à la population lycéenne accueillie. En effet, faut-il le rappeler que le Lycée occupe une place centrale pour l’apprenant ; de manière objective par l’intensité de la fréquentation, et aussi par le rôle structurant dans la sociabilité des élèves ; le lycée est un lieu d’expérimentation des relations avec les autres.

Le rôle premier de l’internat est d’accueillir décemment les jeunes les plus éloignés de l’établissement scolaire mais aussi de créer (pour certains) de recréer pour d’autre. Un environnement sécurisant autour des jeunes adolescents. Pour beaucoup c’est le premier pas en dehors de la cellule familiale. Il constitue un chainon important dans la poursuite des études, c’est un frein au décrochage scolaire, notamment en Lycée professionnel dont la population est la plus vulnérable.

Il faudra inclure ces préoccupations dans la pondération des critères qui seront retenus pour les internats dans le schéma directeur immobilier.

Par ailleurs, les radicaux approuvent l’idée du Plan Pluriannuel Immobilier qui découlera de ce schéma qui apportera aux chefs d’établissements une meilleure visibilité de l’évolution de leur cadre de vie et nous donnera, en Conseil d’administration, une base solide de dialogue.

Laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookCheck Our Feed