Départementales : La gauche veut mobiliser pour garder le Département

Socialistes et radicaux de gauche avaient choisi L’Hermitage, dans le canton du Rheu, celui de leur chef de file, pour leur ultime meeting départemental. Dans une salle portant le nom de Christian Le Maout, conseiller général décédé en 2010, qui fut de la victoire historique de 2004.

« Nous ne sommes pas entrés au conseil général par effraction », a souligné Honoré Puil, patron du PRG en Ille-et-Vilaine, pariant que Jean-Louis Tourenne, présent dans la salle, passerait « le flambeau à Jean-Luc Chenut, dimanche soir ».

Satisfait des résultats du premier tour, « qui ont conforté nos positions », Jean-Luc Chenut a lancé un message de « mobilisation » pour le second tour, devant Emmanuel Couet, président de la fédération socialiste d’Ille-et-Vilaine, Nathalie Appére, députée et maire de Rennes, ou encore Pierrick Massiot, président de la région Bretagne.

Critiquant le « manque de respect et de modération » de Nicolas Sarkozy après ses attaques sur la gestion du Département par la gauche, et moquant l’asbence de programme de la droite et du centre (« qui l’a vu ? »), Jean-Luc Chenut a fustigé les divisions de ses adversaires quant à la conduite à tenir face au FN. « Pour nous, c’est clair, il faut faire barrage à l’extrême droite dans les cantons où elle est au second tour. »

Via Ouest France

Laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookCheck Our Feed