Travail du dimanche : Les maires conservent la main, relançons le dialogue social !

Les Radicaux de Gauche n’étaient pas favorables à une loi qui aurait donné la possibilité aux commerçants d’ouvrir le dimanche (hors secteur tourisme) sans aucune autorisation. Ils ont été entendus. Le nouveau texte est une invitation au dialogue social et au compromis.
La loi Macron donne la possibilité aux maires d’ouvrir les commerces jusqu’à cinq dimanches par an (comme précédemment) et jusqu’à douze après consultation de l’Intercommunalité.

Il s’agit là d’un dispositif de décentralisation qui doit permettre aux élus et aux acteurs du commerce de signer des accords sociaux préservant tout à la fois le repos dominical et les intérêts des entreprises à certains moments de l’année. Cette démarche était déjà en vigueur dans le Pays de Rennes et de la Métropole. En effet, la Charte d’urbanisme commercial du Pays de Rennes comporte un volet dialogue social entre les partenaires sociaux. Des protocoles d’accord limitent les dérogations relatives aux ouvertures dominicales.

 

Capture d’écran 2015-02-19 à 09.33.14
Retenons simplement qu’aucun maire n’a jamais estimé utile d’autoriser l’ensemble du commerce à ouvrir cinq dimanches par an. Gageons qu’aucun d’entre eux ne souhaitera davantage ouvrir douze dimanche !

Laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookCheck Our Feed