Suppression de postes à PSA : les élus PRG réagissent

Suite à l’annonce, par PSA, de la suppression de 1750 emplois sur le site de la Janais, les élus Radicaux de Gauche partagent l’émotion suscitée par cette décision. Ces mesures, qui s’ajoutent à la fermeture de l’usine de la Janais pendant le mois de décembre, touchent de plein fouet des salariés déjà durement éprouvés par les précédents plans sociaux. De plus, ces mesures auront des répercussions négatives à plusieurs niveaux : activité des fournisseurs, marché du travail dans l’agglomération, recettes fiscales, etc.

Dans un contexte de crise de la filière automobile, les élus entendent réaffirmer la nécessité de diversifier le tissu économique de la région rennaise. Les élus appellent que les actions en faveur du développement économique mises en oeuvre au niveau de Rennes Métropole se concrétisent par des créations d’emplois. L’aménagement de zones d’activités pour l’implantation des entreprises porte ses fruits comme IKEA, dernièrement, qui a permis la création nette de près de 300 emplois. De plus, la Maison de l’Emploi, de l’Insertion et de la Formation professionnelle (MEIF), créée en 2005, joue un rôle clef dans l’accès et le retour à l’emploi ainsi que le développement de l’emploi et la création d’entreprises.

Dans ces moments difficiles, les élus Radicaux de Gauche font le pari de l’économie de la connaissance et de l’innovation et soutiennent les collaborations avec la technopole Rennes Atalante et les différents pôles de compétitivité du territoire, en appui des filières automobile, agroalimentaire et TIC.

Honoré Puil, vice-président de Rennes Métropole
Maryline Daunis, conseillère municipale déléguée de Rennes, conseillère communautaire
Pierre Christen, conseiller municipal délégué de Rennes

Laisser un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookCheck Our Feed